Napoléon III : Biographie de l’empereur français

Louis Napoléon Bonaparte est le premier président français élu au suffrage universel. Il a dirigé la France pendant plus de 20 ans et pourtant, il n’est pas resté dans le cœur des Français. En effet, la plupart des images sous son règne sont celles transmises par la littérature. Voici un article qui met l’accent sur la biographie de l’empereur français !

Jeunesse et famille de Napoléon III

Napoléon 3
Napoléon III

Né le 20 Avril 1808 à Paris, Napoléon III est le 3e fils de Louis Bonaparte et d’Hortense de Beauharnais. Il vient au monde près d’un an après la mort de son frère aîné Napoléon Charles Bonaparte âgé de 4 ans en ce moment. Il faut noter que certaines rumeurs sont nées au lendemain de la naissance de Napoléon III, car 9 mois plus tôt, ses parents étaient séparés. La meilleure hypothèse est qu’il est un prématuré. De plus, 9 mois avant la naissance de l’empereur, sa mère Hortense était à Cauterets et à Gavarnie. La rumeur affirme qu’elle aurait eu des liaisons extraconjugales avec l’amiral Ver Huell, Élie Decazes.

Par ailleurs, conformément à la tradition, le nouveau-né a reçu les honneurs militaires avec des salves d’artillerie tirées sur tout le territoire. Ensuite, il sera baptisé le 4 novembre 1810, soit 2 ans après sa naissance dans la chapelle du château de Fontainebleau. Sa marraine est la nouvelle impératrice Marie Louis et son parrain l’Empereur. Il est à la fois prince de France par son père et prince de Hollande par sa mère. Enfin, il est aussi le neveu de l’Empereur Napoléon 1er et de Joséphine de Beauharnais qui est aussi sa grande mère maternelle.

La période des complots et coups d’État

Avec son frère, Louis Napoléon III s’intéresse à la politique en Italie. Pendant cette période, l’Italie était un territoire divisé où une partie était sous la dominance de l’Autriche et de plusieurs autres royaumes. Certains partisans pour l’unité italienne organisent des complots auxquels les deux frères Bonaparte participent. En 1931, Louis Napoléon III devient orphelin de son frère mort de l’épidémie de la rougeole. Il s’agit d’une maladie très ravageuse pendant cette période. Ensuite, un autre malheur frappe la famille Bonaparte.

En effet, le fils de Napoléon 1er meurt dans le pays natal de sa mère, qui n’est rien d’autre que l’impératrice Marie Louise. Cependant, ni l’oncle Joseph ni le père Louis ne voulaient du titre. C’est ainsi que Louis Napoléon III devient héritier de la couronne. Grâce à sa formation militaire, Louis Napoléon III a écrit plusieurs manuels d’artillerie que l’armée suisse utilisera lors de ses batailles. De plus, il fait recours à cette expérience militaire afin de prendre le pouvoir par la force. Par exemple, Louis Napoléon III a connu sa première défaite lors de son coup d’État dans la ville de Strasbourg en octobre 1836. Il sera arrêté et emprisonné suite à cet échec, mais sera libéré par le roi Louis Philippe. Il est primordial de rappeler que la condition de sa libération est l’exil en Amérique.

Napoléon III a connu sa première défaite lors de son coup d’État dans la ville de Strasbourg
Napoléon III a connu sa première défaite lors de son coup d’État dans la ville de Strasbourg

Le retour aux sources après la mort de sa mère

Après un exil aux États-Unis, Louis Napoléon revient en août 1837 dans le but de voir sa mère qui mourra quelques mois plus tard. Par la suite, il s’installe dans la ville de Londres en Angleterre. Après la mort de Napoléon 1er qui était en exil à Sainte Hélène, le roi Louis Philippe accepte que le corps de celui-ci revienne en France pour être inhumé à Paris. Pour Louis Napoléon, c’est l’occasion parfaite pour un second coup d’État. Cette fois encore, sa tentative échoue dans la nuit du 5 au 6 août 1840 dans la ville de Boulogne-sur-Mer.

Il ne sera pas à nouveau forcé à l’exil, mais sera condamné à la prison à perpétuité. Il est détenu dans la forteresse de Ham, plus précisément dans la Somme. Malgré son statut de prisonnier, il avait le droit de lire, écrire, étudier et de recevoir des visites. Quelques années plus tard, Louis Napoléon s’évade de la prison. En effet, il profite des travaux de rénovation de sa cellule afin de prendre la fuite le 25 mai 1846, soit 6 années après son arrestation.

La prise du pouvoir : Louis Napoléon Bonaparte élu président

Au cours de l’année 1848, les révolutionnaires font tomber le régime en place. Il s’agit du roi Louis Philippe et de la monarchie de juillet. Après cet événement, la IIe République est mise en place avec à sa tête un Président élu au suffrage universel. Pendant cette période, seuls les hommes âgés d’au moins 21 ans ont le droit de vote. Pour diriger la République, le Président sera secondé par un conseil des ministres et une assemblée nationale législative. Ces trois institutions discutent et votent les lois du pays.

Cependant, avec le soutien du parti de l’Ordre, Louis Napoléon se présente aux élections. Le 10 décembre 1848, il est déclaré vainqueur avec plus de 74% des voix. Par conséquent, il devient le premier président élu au suffrage universel pour un mandat unique de 4 ans. Avant la fin de son mandat, le prince-président a voulu changer la constitution afin de rester au pouvoir. Cette volonté de changer les lois n’a pas été du goût de l’assemblée nationale qui rejette sa demande. Il faut noter que le Président Louis Napoléon III est contre cette loi qui donne le droit de vote aux hommes uniquement.

Napoléon III devient le premier président élu au suffrage universel pour un mandat unique de 4 ans
Napoléon III devient le premier président élu au suffrage universel pour un mandat unique de 4 ans

Un nouveau coup d’État pour rester au pouvoir

Louis Napoléon III a opté pour la date du 2 décembre 1851 afin d’organiser un nouveau coup d’État. Cette date a été choisie, car son oncle Napoléon 1er a été couronné Empereur. De plus, le 2 décembre 1805, ce dernier remporte sa première bataille. Il s’agit de celle d’Austerlitz. Cependant, à la date du 2 décembre 1851, le prince-président proclame la dissolution de son Assemblée Nationale. Puis à la même date, il revient sur le principe de suffrage universel masculin et lance les nouvelles élections.

Afin d’éviter les affrontements ou une révolte de la population, le président Louis Napoléon III demande à l’armée de prendre la ville de Paris. Certains habitants se sont tout de même révoltés en dressant des barricades. En province, l’opposition est beaucoup plus forte et cela conduit à l’arrestation de plusieurs militants. Certains parmi ces derniers ont été envoyés en Guyane puis en Algérie. Toutefois, quelques mois plus tard, les prisonniers politiques seront graciés par le président.

Pour confirmer son pouvoir, le président Louis Napoléon III Bonaparte décide d’écouter le peuple. Pour cela, il organise des votes afin de savoir si les Français approuvent son coup d’État. Après les votes, le résultat est en sa faveur avec plus de 75% de OUI. Une année après, la nouvelle constitution de la France lui permet de rester au pouvoir pendant 10 ans.

Louis Napoléon III : l’Empereur des Français de 1852 à 1870

Napoléon-Louis Bonaparte, unique fils de Napoléon III
Napoléon-Louis Bonaparte, unique fils de Napoléon III

Vers la fin du mois de novembre 1852, le Prince Président fait une demande pour le moins surprenante à son peuple. En effet, il demande le retour d’un régime impérial afin d’installer le Second Empire. Il aura gain de cause et deviendra le 2 décembre 1852, l’Empereur Napoléon III. Il opte pour ce nom, car son oncle est Napoléon 1er puis le fils de ce dernier Napoléon II.

Ensuite, quelques mois plus tard, l’Empereur Napoléon III épouse la comtesse de Teba, Eugénie de Guzman y Palafox. Cette dernière est d’origine espagnole. Trois années après leur union, naît leur fils unique le 16 mars 1856. Il s’agit d’un Prince impérial Napoléon Louis.

Napoléon III gouverne la France grâce à l’aide d’un gouvernement composé de plusieurs ministres qu’il a mis en place. Ensuite, il y a l’assemblée nationale encore appelée le Corps législatif composé de députés élus pour six années. Ces derniers se réunissent une fois par an pendant un trimestre dans le but d’étudier les différentes propositions de loi. Il faut rappeler que ces derniers ont le pouvoir de rejeter une proposition de loi, mais ne peuvent en aucun cas en proposer.

De même, il y a le sénat qui est composé de 150 sénateurs qui sont choisis pour la plupart par l’Empereur. Ces derniers sont présents au sénat à vie. Enfin, il y a le Conseil d’État qui est constitué des hauts magistrats du pays. Ces derniers ont pour but d’étudier les propositions de loi de l’Empereur.

Napoléon III : un empereur avec une politique moderne

Napoléon III est un homme politique qui s’intéresse aussi aux problèmes qui touchent le social, l’économie, l’éducation, le chômage et la pauvreté. Par conséquent, il a mené des actions dans ces domaines comme la création des retraites pour les fonctionnaires. Il y a aussi le logement populaire et le droit de grève qui a été mis en place en 1864. Toujours dans sa politique, l’Empereur a mis en place un système permettant aux jeunes filles d’accéder à l’enseignement secondaire. De plus, l’enseignement primaire est devenu obligatoire et gratuit pour tout le monde.

Dans les domaines de l’industrie, de l’agriculture et du commerce, l’Empereur encourage les différents acteurs via la création des banques. Par exemple, il y a la Société Générale ou le Crédit lyonnais qui sont des banques toujours actives. Ensuite, la bonne gouvernance du Prince Président conduit à la mise en place du chemin de fer. Cela favorise les transports des marchandises, des personnes et des matières premières pour les usines. Enfin, grâce à ses relations internationales, il a su mettre en place une bonne politique de dialogue et de coopération entre les pays proches de son territoire.

 

Leave a Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *